/>
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue Dans Mon Îlet

  • : Ilet de Chriss
  • Ilet de  Chriss
  • : Plein de photos de mon île de la Réunion, Des petits textes tout doux, Mes amours, Paris, l'océan Indien, l'Inde, le Vietnam... Mes passions, mes zistoires, mes zamis, mes coups de coeur et plein d'autres choses encore....Vous qui passez me lire, faites un clic sur "Ecris moi un p'tit mot" ! Je suis Chriss, mes enfants : Plouf et Mwa, leur père Bill a disparu en 2006. La famille s'est agrandie avec ChérideMwa, Baby 1 en 2012 et Baby 2 en 2014 ! Un billet par jour pendant 4 ans puis un peu moins régulièrement depuis quatre ans et mon nouveau boulot... Mais vous avez plus de 1600 articles à lire alors, bonne lecture !
  • Contact

  • Chriss

Recherche

J'ai Déjà Écrit Tout Ça !

Tous Mes Articles Par Thèmes

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 16:07
Heureux Dipavali

Heureux Dipavali

Annulé l'an dernier en raison des évènements du Bataclan, le défilé a bien eu lieu cette année. 
Samedi 29 octobre, 20 ou 25 000 personnes sont venues participer à la fête de la lumière. Dans la rue principale de St André, dans l'Est de l'île de La Réunion, différentes troupes de musiciens et de danseurs ont évolué au plus grand plaisir des spectateurs. 

 

Au Parc du Colosse, la mela offrait la possibilité de découvrir de l'artisanat indien, des vendeurs de saris et punjabis etc

Bracelets indiens

Bracelets indiens

Tissus, rideaux, punjabis, saris
Tissus, rideaux, punjabis, saris

Tissus, rideaux, punjabis, saris

Henné sur les mains

Henné sur les mains

Bracelets de chevilles

Bracelets de chevilles

Films indiens

Films indiens

Défilé du Dipavali, char

Défilé du Dipavali, char

Défilé du Dipavali, char

Défilé du Dipavali, char

Dipavali 2016
Feu d'artifice

Feu d'artifice

Après le défilé, un spectacle de danses a eu lieu sur un podium dressé dans le stade. Mais l'apothéose valait le déplacement : un splendide feu d'artifice que j'ai pu admirer, allongée sur le tapis rouge qui recouvrait le terrain du stade.

Une bien belle fête !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 03:45
Raksha bandhan

Le Raksha bandhan est une fête indienne qui célèbre le lien de fraternité qui unit deux êtres humains, qu'ils soient frère et sœur dans la vie de famille, ou qu'ils soient de sincères amis, comme frère et sœur. Ce lien est représenté par un petit cordon que la sœur attache au poignet de son frère et demande sa protection à l'occasion de ce jour particulier.(merci wiki)

 

Dans le Nord et l’Ouest. Pas de manifestation folklo spéciale, mais chaque sœur offre à son frère un rakhi, un bracelet de tissu, en témoignage d'affection. Ce geste rappelle celui de la femme du dieu Indra qui noua au poignet de son mari un cordon de soie pour le protéger des démons. C’est ce cordon qui permettra à Indra de reconquérir la suprématie du cosmos. Ce même jour, prêtres et brahmanes changent leur cordon sacré.

Si vous lisez l'anglais, voir ce site où se trouvent toutes les explications :

http://www.raksha-bandhan.com/

 

Les hindous ont fêté le Raksha Bandhan le 20 août. Cette fête qui symbolise les liens fraternels et d’amour qui unissent les frères et les sœurs est célébrée durant la période de pleine lune (purnima).
D’après le rituel qui trouve son origine dans les œuvres littéraires anciennes, les filles et les femmes mariées nouent au poignet droit de leurs frères le rakhi (cordelettes multicolores assorties de symboles de divinités hindoues). Ce geste est un symbole d’amour, de respect et de protection car le frère doit renouveler sa promesse de toujours protéger sa sœur en toutes circonstances. C’est une relation fondée sur la confiance mutuelle, l’amitié et l’unité. Les sœurs prient afin que leurs frères soient protégés de tout obstacle. Ce nœud de protection vise à tenir à distance les esprits maléfiques et à assurer la protection du frère. La sœur commence le rituel en faisant l’aarti. Elle lui applique le chandan sur le front avant de lui nouer le bracelet. Il y a alors un élan, une foi commune, et les différents hymnes religieux récités à cette occasion témoignent d’un amour réciproque. Les douceurs et les autres cadeaux échangés pendant le rituel ajoutent à la dimension spirituelle et folklorique de cette fête. La fête symbolise également l’amour, la fraternité, la dévotion, le respect mutuel entre le frère et la sœur.
Ce jour là, des radios diffuseront des chansons et de la musique axées sur le Raksha Bandhan. Les deux chansons les plus célèbres qui seront diffusées sont Bhai Bahen Ka Pyar de Mohammad Rafi du film Rakhee et Bhaiya Mere Choto Bahan Ko Na Bhulana de Choti Bahen (voir la video plus bas).

(merci le mauricien)

Raksha bandhan
Raksha bandhan
Raksha bandhan

Bhaiya Mere Raakhi Ke Bandhan Ko Nibhana Lyrics - Chhoti Bahen (1959)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 14:15

Ces images du passé ont quelque chose d'irréel. Pourtant, la vie est bien là sur ces photos jaunies. La misère de l'Inde rebute certains qui se promettent bien de ne jamais y mettre les pieds. J'étais anxieuse d'y être confrontée pour la première fois mais l'envie de découvrir ce pays et ses peuples était plus forte. Et Bill était là pour me tenir la main.
En voyant la vie quotidienne de nombreux indiens, on se disait alors qu'on était des extraordinaires chanceux.

L'eau courante et potable est un luxe dont on ne se rend pas toujours compte. Des toilettes, une salle de bain. L'hygiène, la salubrité.

Un toit, de la nourriture, un bon lit, nous vivons dans un confort idéal par rapport à des millions d'autres personnes.

Voilà une série que j'ai appelé "dodo in India" :

 

DODO IN INDIA IDC 1

 

 

DODO IN INDIA IDC 2

 

 

DODO IN INDIA IDC 3

 

 

DODO IN INDIA IDC 4

 

Et vous, vous dormez comment ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 18:37

Continuons notre voyage en Inde.
Après le Rajasthan, nous sommes allés au bord du Gange, à Haridwar. De là, nous avons pris un bus à Rishikesh pour l'Himalaya et ses montagnes. Nous avions choisi Badrinath dans le Garhwal, comme destination finale car c'est un lieu saint entouré de somptueuses montagnes.

La ville est située à 3133 mètres d'altitude, elle est consacrée à Vishnou. Pour y arriver nous avions une journée de bus sur des routes, je ne vous raconte pas, dans un état, on va dire, précaire par tronçons.


Tout à coup, notre bus s'arrête et tout le monde descend. Nous suivons le mouvement tout en demandant ce qui se passe.
"The road is broken, the road is broken"!

L'information circule rapidement parmi les voyageurs et nous voilà pris dans un long convoi de bus, de camions bloqués dans les deux sens de part et d'autre d'un immense éboulement.

 

ROAD BROKEN IDC 1

 

ROAD BROKEN IDC 2

Chacun trouve une occupation pour meubler les heures car ils savent déjà qu'elles seront longues.

Il faut attendre la dynamite pour faire un passage !

Je ne me souviens plus combien de temps nous avons attendu mais je sais que ça se comptait en heures.

Heureusement, nous étions avec un groupe de Sikhs qui montaient en pélérinage à la Vallée des fleurs, tout près de Badrinath et nous avons tué le temps en discutant en anglais avec eux. Ils étaient très curieux de savoir comment on vivait en France, ce qui était autorisé ou non...


Enfin, les véhicules sont passés un à un, et chacun retenait son souffle en se demandant si tout cela allait tenir...

 

ROAD BROKEN IDC 3

 

ROAD BROKEN IDC 4


Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 20:39

J'ai commencé à scanner mes vieilles diapos. Les pauvres ! le climat de l'île intense ne leur réussit pas. Elles sont plutôt mal en point, un peu jaunies, un peu poussièreuses. Mais tellement remplies de souvenirs.


Voilà un petit aperçu de l'Inde du Nord, d'un voyage que j'ai fait avec Bill en 81, notre premier voyage ensemble en Asie.

Nous avons commencé par le Rajasthan. J'ai vraiment aimé les couleurs des vêtements des femmes et le port altier des hommes enturbannés.

 

INDE-NORD-IDC-1.JPG

 

INDE-NORD-IDC-2.JPG

 

INDE-NORD-IDC-3.JPG

 

INDE-NORD-IDC-4.JPG

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 20:00

Allez, je vous l'avais promis en vous montrant la mer à Goa dans cet article : clic, aujourd'hui nous retournons en Inde, sur la côte Ouest, dans la province de Goa.


Cette maison est un magasin de meubles et d'artisanat.

J'ai été séduite par l'atmosphère qui y régnait.


Et vous, cela vous plaît ?

 

GOA-MAISON-08-IDC.jpg

 

GOA MAISON 01 IDC

 

GOA MAISON 02 IDC

 

GOA MAISON 03 IDC

 

GOA MAISON 04 IDC

 

GOA MAISON 05 IDC

 

GOA MAISON 07 IDC

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 20:48

Au cours de nos voyages en Inde, nous avons souvent croisé des éléphants.


J'ai recherché les photos de nos deux derniers voyages et je vais vous montrer les 3 villes que j'ai signalé sur la carte : Pondichéry, Hampi et Badami.

 

CARTE INDE ELEPHANTS

 

Souvent ce sont des éléphants des temples et pour quelques roupies, ils vous "bénissent" en mettant leur trompe sur votre tête. Faut avoir confiance...

Il n'est pas rare d'en croiser un au coin d'une rue au grand plaisir des marmailles.

 

A Pondichéry :

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI IDC

 

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI 2 IDC

 

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI 21 IDC

 

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI 22 IDC

 

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI 23 IDC

 

ELEPHANT TEMPLE PONDICHERI 3 IDC

 

 

A Badami :Eléphant dans la rue


ELEPHANT BADAMI 01 IDC

 

ELEPHANT BADAMI 02 IDC

 

ELEPHANT BADAMI 03 IDC

 

A Hampi :

 

ELEPHANT FRISE TEMPLE HAMPI IDC

 

ELEPHANT TEMPLE HAMPI IDC

 

 

Vous avez déjà fait un calin avec un éléphant ?

Moi, oui !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 20:45

Pondichéry ! oui vous savez un de ces fameux comptoirs français de la Compagnie des Indes.
Une ville mythique. Peut être le berceau d'une partie de mes ancêtres.

Bill avait toujours promis de m'y emmener. C'était prévu en 2004 mais le tsunami qui nous a surpris à Mahabalipuram, à une vingtaine de kilomètres de Pondichéry, nous avait fait changer notre itinéraire.
Nous sommes retournés en Inde un an après et enfin, j'ai vu Pondichéry.

Je vous entraîne au marché aux poissons.

Bouchez vos narines, c'est du lourd...

Et ce sont des femmes qui vendent les poissons.

 

PONDI FISH 01 IDC 16.12

 

 

PONDI FISH 02 IDC 16.12

 

 

PONDI FISH 03 IDC 16.12

 

 

PONDI FISH 04 IDC 16.12

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 19:45

Comme quoi je suis une éternelle optimiste : j'ai échappé au tsunami le 26 décembre 2004 !
C'était pas mon jour, soit ! J'ai quand même eu chaud.
Mahabalipuram, sud de l'Inde. Appellée maintenant Mamalapuram, mais c'est comme Mumbay ou Antananarivo ou Ho Chi Min ville, on dit toujours Bombay, Tana ou Saïgon, comme nombre de leurs habitants. Na !
Bref c'était un retour en Inde pour Bill et moi. Notre dernier voyage dans ce sous-continent datait de 1982 et s'était terminé pour Bill par trois mois d'hosto. Puis la naissance de nos enfants, notre départ pour la Réunion, les aléas de la vie ne nous avaient pas permis de revenir.
Là, nos lardons partis étudier en métropole, nous étions libres de reprendre nos périples. Bill m'avait toujours promis de m'amener à Pondichéry, ville dans laquelle je pense viendraient certains de mes ancêtres. Lui avait visité déjà le sud de l'Inde, sans moi, et parlait souvent de me faire découvrir les lieux qui l'avaient ému.
Et là en 2004, nous venions juste d'arriver de la Réunion via Maurice, par Madras (maintenant appelée Chennaï) et nous avions de suite migré sur Mahabalipuram quelques kilomètres au sud.


Réveillon de Noël dans un petit resto en bord de mer.
Ce matin du 26 décembre, nous avions prévu d'aller faire des photos du lever de soleil sur cette fameuse plage. Mais nous avons un peu traîné avant de nous lever alors nous avons plutôt opté pour la visite du temple, le fameux temple de Mahabalipuram, le plus vieux de l'Inde du Sud, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.
Et donc protégé efficacement de l'assaut de la mer par une digue de grosses pierres. Et c'est cette digue qui a brisé l'assaut  de la vague meurtrière de ce 26 décembre.


Donc nous venions de payer l'entrée de ce temple, au bout d'une esplanade, au bord de la mer.

Tout d'un coup je dis à Bill : "regarde, la mer arrive".

Je voyais cette vague qui avait traversé la plage, franchi allégrement le grillage clôturant l'enceinte du temple, et qui glissait maintenant vers nous à travers le gazon de l'esplanade. C'était la première fois que je venais dans ce lieu mais vraiment, cette arrivée soudaine de l'eau à cet endroit là me semblait bien incongrue. Et effectivement elle l'était puisque tout à coup les gardiens du temple se sont mis à actionner leur sifflet, les gens ont commencé à courir et à crier.

Panique générale.

Sauve qui peut !


Là on se dit qu'il y a bien quelque chose de pas normal et qu'il faut dégager sans attendre.
Nous commençons donc à courir aussi. Puis je dis à Bill : "prends une photo". Nous nous arrêtons. Il en prend trois et nous reprennons notre course vers l'intérieur du village, là où nous savons que se trouve une colline.


Voici les trois photos :
première photo, le temple est à gauche, hors cadre, la mer à l'horizon et la vague traverse le grillage. Sur la droite une allée bétonnée, un grillage et en contre bas, hors enceinte, les barraques des vendeurs de souvenirs qui vont être balayées (on distingue les toits)
 
deuxième photo : on voit mieux les toits des boutiques et les gens qui courent sur l'allée de béton sur la droite

troisième photo: nous avons bien reculé, l'eau avance toujours, elle ira plus loin que là où nous sommes encore a moment de la photo, et les boutiques sur la droite seront ravagées, le temple baigné par l'eau
 
Autour de nous la débandade s'organise, tout le monde se case dans tous les véhicules présents et en très peu de temps, la place se vide.
Nous comprendrons le soir même et ensuite au fur et à mesure l'ampleur du phénomène, les milliers de morts, l'horreur provoquée par la nature en folie.
 
Plus tard, la plage de Mahabalipuram a été nettoyée.

Plus rien ne traîne !
petit montage : la plage avant le tsunami, bateaux, filets de pêcheurs et après : vide ! et au fond le temple et la digue qui nous a protégée.
 
Heureusement il n'y a pas eu trop de morts dans ce village par rapport à d'autres zones complètement ravagées, une dizaine de morts d'après le journal local.
Mais la vague a fait apparaître les vestiges d'un temple qui était cherché depuis des années ! Depuis des fouilles ont été organisées pour faire parler ces statues et vieilles pierres.
Quatre semaines plus tard nous sommes revenus sur ces lieux et un indien nous a dit d'un air pénétré, en anglais : "nous sommes dans la main de Dieu"
 
voilà le fameux temple, avant et après le tsunami et le grillage (photo en bas à droite) dont je parle sur la première photo de l'article.

 

Je republie cet article paru en janvier 2009, tout au début de l'existence de ce blog donc très peu vu par les lecteurs d'aujourd'hui. Merci pour vos coms.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 20:59

Goa

Quand j'entendais ce nom, je voyais le paradis.
Après quatre voyages en Inde, j'ai enfin été à Goa en 2006 avec Bill.
Nous avons croisé de nombreux occidentaux. Ceux qui étaient hippies autrefois sont devenus des retraités !  Certains louent des appartements quelques mois par an. Une idée peut être pour plus tard...


Mais Goa, c'est surtout la plage à perte de vue.
Pour oublier un peu la catastrophe qui règne à l'autre bout du monde, embarquez avec moi pour Goa !

 

 

  GOA-PLAGE-BENAULIM-IDC-16.12.jpg

 

GOA PALMIERS BOAT IDC 16.12

 

GOA PALMIERS CIEL IDC 16.12

 

GOA FEMME PLAGE IDC 16.12

 

GOA BOEUF GARCON MER IDC 16.12

 

On y retourne ?

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -