/>
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue Dans Mon Îlet

  • : Ilet de Chriss
  • Ilet de  Chriss
  • : Plein de photos de mon île de la Réunion, Des petits textes tout doux, Mes amours, Paris, l'océan Indien, l'Inde, le Vietnam... Mes passions, mes zistoires, mes zamis, mes coups de coeur et plein d'autres choses encore....Vous qui passez me lire, faites un clic sur "Ecris moi un p'tit mot" ! Je suis Chriss, mes enfants : Plouf et Mwa, leur père Bill a disparu en 2006. La famille s'est agrandie avec ChérideMwa, Baby 1 en 2012 et Baby 2 en 2014 ! Un billet par jour pendant 4 ans puis un peu moins régulièrement depuis quatre ans et mon nouveau boulot... Mais vous avez plus de 1600 articles à lire alors, bonne lecture !
  • Contact

  • Chriss

Recherche

J'ai Déjà Écrit Tout Ça !

Tous Mes Articles Par Thèmes

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 19:45

Comme quoi je suis une éternelle optimiste : j'ai échappé au tsunami le 26 décembre 2004 !
C'était pas mon jour, soit ! J'ai quand même eu chaud.
Mahabalipuram, sud de l'Inde. Appellée maintenant Mamalapuram, mais c'est comme Mumbay ou Antananarivo ou Ho Chi Min ville, on dit toujours Bombay, Tana ou Saïgon, comme nombre de leurs habitants. Na !
Bref c'était un retour en Inde pour Bill et moi. Notre dernier voyage dans ce sous-continent datait de 1982 et s'était terminé pour Bill par trois mois d'hosto. Puis la naissance de nos enfants, notre départ pour la Réunion, les aléas de la vie ne nous avaient pas permis de revenir.
Là, nos lardons partis étudier en métropole, nous étions libres de reprendre nos périples. Bill m'avait toujours promis de m'amener à Pondichéry, ville dans laquelle je pense viendraient certains de mes ancêtres. Lui avait visité déjà le sud de l'Inde, sans moi, et parlait souvent de me faire découvrir les lieux qui l'avaient ému.
Et là en 2004, nous venions juste d'arriver de la Réunion via Maurice, par Madras (maintenant appelée Chennaï) et nous avions de suite migré sur Mahabalipuram quelques kilomètres au sud.


Réveillon de Noël dans un petit resto en bord de mer.
Ce matin du 26 décembre, nous avions prévu d'aller faire des photos du lever de soleil sur cette fameuse plage. Mais nous avons un peu traîné avant de nous lever alors nous avons plutôt opté pour la visite du temple, le fameux temple de Mahabalipuram, le plus vieux de l'Inde du Sud, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.
Et donc protégé efficacement de l'assaut de la mer par une digue de grosses pierres. Et c'est cette digue qui a brisé l'assaut  de la vague meurtrière de ce 26 décembre.


Donc nous venions de payer l'entrée de ce temple, au bout d'une esplanade, au bord de la mer.

Tout d'un coup je dis à Bill : "regarde, la mer arrive".

Je voyais cette vague qui avait traversé la plage, franchi allégrement le grillage clôturant l'enceinte du temple, et qui glissait maintenant vers nous à travers le gazon de l'esplanade. C'était la première fois que je venais dans ce lieu mais vraiment, cette arrivée soudaine de l'eau à cet endroit là me semblait bien incongrue. Et effectivement elle l'était puisque tout à coup les gardiens du temple se sont mis à actionner leur sifflet, les gens ont commencé à courir et à crier.

Panique générale.

Sauve qui peut !


Là on se dit qu'il y a bien quelque chose de pas normal et qu'il faut dégager sans attendre.
Nous commençons donc à courir aussi. Puis je dis à Bill : "prends une photo". Nous nous arrêtons. Il en prend trois et nous reprennons notre course vers l'intérieur du village, là où nous savons que se trouve une colline.


Voici les trois photos :
première photo, le temple est à gauche, hors cadre, la mer à l'horizon et la vague traverse le grillage. Sur la droite une allée bétonnée, un grillage et en contre bas, hors enceinte, les barraques des vendeurs de souvenirs qui vont être balayées (on distingue les toits)
 
deuxième photo : on voit mieux les toits des boutiques et les gens qui courent sur l'allée de béton sur la droite

troisième photo: nous avons bien reculé, l'eau avance toujours, elle ira plus loin que là où nous sommes encore a moment de la photo, et les boutiques sur la droite seront ravagées, le temple baigné par l'eau
 
Autour de nous la débandade s'organise, tout le monde se case dans tous les véhicules présents et en très peu de temps, la place se vide.
Nous comprendrons le soir même et ensuite au fur et à mesure l'ampleur du phénomène, les milliers de morts, l'horreur provoquée par la nature en folie.
 
Plus tard, la plage de Mahabalipuram a été nettoyée.

Plus rien ne traîne !
petit montage : la plage avant le tsunami, bateaux, filets de pêcheurs et après : vide ! et au fond le temple et la digue qui nous a protégée.
 
Heureusement il n'y a pas eu trop de morts dans ce village par rapport à d'autres zones complètement ravagées, une dizaine de morts d'après le journal local.
Mais la vague a fait apparaître les vestiges d'un temple qui était cherché depuis des années ! Depuis des fouilles ont été organisées pour faire parler ces statues et vieilles pierres.
Quatre semaines plus tard nous sommes revenus sur ces lieux et un indien nous a dit d'un air pénétré, en anglais : "nous sommes dans la main de Dieu"
 
voilà le fameux temple, avant et après le tsunami et le grillage (photo en bas à droite) dont je parle sur la première photo de l'article.

 

Je republie cet article paru en janvier 2009, tout au début de l'existence de ce blog donc très peu vu par les lecteurs d'aujourd'hui. Merci pour vos coms.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Chriss - dans India
commenter cet article

Commentaires

Pierrot Bâton 24/03/2011 17:16


Je veux dire que j' avais déjà lu ce billet là, et que , tout d' un coup, j' ai cru que tous les billets d' après avaient disparu ...avant de lire ta dernière phrase!!


Chriss 24/03/2011 19:02



Ah d'accord ! ben oui j'ai republié plutôt que d'inviter mes lecteurs à se déplacer dans mes nombreuses pages ! Heureusement qu'ils n'ont pas disparus dis donc ! Je serais bien embêtée !
Bisous



Béatrice 22/03/2011 18:16


Je crois qu'il n'y a rien de pire que l'eau quand elle "se fâche" ... les images du tsunami au Japon restent dans mon esprit, ça fait très peur ...


Chriss 24/03/2011 13:14



Le feu, la terre qui bouge, la neige qui recouvre tout, l'air contaminé... la liste des éléments déchaînés est bien longue...



Cristophe 22/03/2011 15:20


Dans la même situation, je crois que j'aurais pensé uniquement à décaniller, pas à faire des photos.


Chriss 24/03/2011 13:13



C'est moi qui lui ai dit de prendre une photo ! Et ensuite d'arrêter d'en prendre.
Mais l'eau coulait sans bruit, ce n'était pas un mur d'eau qui déferlait comme ce qu'on vient de voir au Japon. Et puis à cette époque là, un tsunami, je ne savais pas ce que c"était !



Jeanne 22/03/2011 09:14


je crois qu'on a beau savoir que ça existe , il est difficile d'imaginer la violence de l'eau et l'impuissance de l'homme face à cela
merci de nous redire cela , dans ta note , on voit la peur , et aussi de bons souvenirs de tes voyages avec Bill
bonne journée à toi


Chriss 24/03/2011 13:12



Merci si tu as vu tout ca, c'est cool ! bisous



Pierrot Bâton 22/03/2011 08:40


Ouf! j' ai cru un bref instant que ton blog avait ....je sais pas quoi, d' ailleurs!


Chriss 24/03/2011 13:11



Je pige pas là ! Tu veux dire quoi exactement Pierrot Bâton ?



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -